GuitareJazzManouche. com

Les Busato de Brassens

les grattons dans tous leurs états... les luthiers, les fabriquer, les customiser, les équiper, quel micro? etc, etc

Les Busato de Brassens

Messagepar pa_t » 14 Août 2017 20:40

Quand on parle des guitares de Brassens, on évoque toujours Jacques (puis Jean-Pierre) Favino, ou, plus exactement, le célèbre modèle élaboré pour lui par Jacques Favino.

Ce n'est que justice, certes, mais c'est aussi oublier un peu vite le fait qu'avant de jouer sur les instruments de Favino, Brassens a joué - et possédé - d'autres guitares. Et notamment des Busatos.

En effet, le modèle à petite bouche et filèterie très travaillée, visible sur une photo de Brassens chez lui, inspiré très librement de la forme initiée dans les années '30 par Maccafferi pour Selmer - attribué à tort à di Mauro, ou aux ateliers de Mirecourt -, est en fait une production de l'atelier de Bortolo Busato:

Image

On connaît plusieurs exemplaires (avec de petites variantes) de ce modèle que les experts désignent - dans la production de l'atelier Busato - par le terme de "moyen modèle".


En ce qui concerne le moule, la forme diffère nettement de celle des Selmer, et des Busato Grand Modèle: caisse plus petite, lignes moins tendues, cul plus arrondi:

Image


Le dos est en multiplis, moulé, généreusement bombé, et barré:

Image


Le manche à 14 cases est en trois parties, la tête étroite. La filèterie est chargée de motifs décoratifs (rectangles alternés):

Image

Mais il existe aussi des versions avec un manche en une seule partie, comme celle du site The Fellowship of Acoustics (TFOA) (http://www.tfoa.eu/en/busato-busato-oval-hole-medium-model-ca-1943.html):

Image

Image


Le chevalet peut être dépourvu de moustaches, comme sur le modèle de l'Espace Brassens, ou, au contraire en être pourvu, comme sur le modèle de Félix Leclerc, ou - tout au moins - en avoir possédé, comme pour cet instrument:

Image


En ce qui concerne l'accastillage, on trouve plusieurs variantes.

Les cordiers tout d'abord: le modèle de Brassens visible sur la photo est équipé du cordier Busato inspiré de celui de Selmer, sur lequel on devine, en relief, l'écusson portant les initiales BB:

Image

Sur d'autres instruments, dont la guitare de Félix Lecerc (ici photo datée de 1951), on trouve un cordier en laiton, en losange ajouré, d'esprit Art Déco:

Image

Ou ici sur un autre modèle du même type:

Image

Ou encore un modèle en aluminium moulé (parfois décoré d'une clef de Sol), visible sur la guitare de l'Espace Brassens, à Sète (même si on peut penser qu'il s'agit là d'un remplacement tardif du cordier Busato "BB" d'origine, visible sur la photo NB où Brassens tient l'instrument):

Image

Image

Quant aux mécaniques, elles peuvent être simples, en laiton, à boutons jaunes (de type Delaruelle):

- ici sur celle de TFOA:

Image

ou fermées à capots, visibles sur l'un des instruments, frappés des initiales "BB" de Bartolomeo Busato:

Image

Image


Deux de ces guitares au moins portent l'étiquette de l'atelier Busato sur le talon:

- l'une actuellement propriété d'un musicien en république Tchèque,

Image

L'adresse de l'étiquette situe l'atelier au 40 de la rue d'Orgemont. Or l'atelier ayant déménagé à la fin de l'année 1943 au n°4, Cité Griset (XIe), il s'agit nécessairement d'une production antérieure à 1944.

- l'autre, propriété de TFOA:

Image


Il se pourrait - je l'ai dit dans un précédent post - que l'une ou l'autre des deux Busatos de Brassens soit celle de Jacques Grello, chansonnier et pilier du Caveau de la République qui, après avoir rencontré et écouté Brassens en 1951, lui offrit sa propre guitare et lui conseilla, plutôt que du piano, de s’accompagner sur scène avec cet instrument. Ceci dit, curieusement, on ne trouve aucune photo de Brassens sur scène avec ce modèle de Busato, il semble plutôt utiliser sa René Grérôme (à propos de cette guitare, voir le post ci-dessous).

Il n'est pourtant pas rare, au début des années '50, de voir des chanteurs français (ou d'expression française) s'accompagner de guitares de type "jazz"; c'est le cas - entre autres d'Henri Salvador (di Mauro) ou de Félix Lecerc (Busato).
Dernière édition par pa_t le 16 Mai 2020 13:27, édité 17 fois au total.
"Il faut avoir une grande musique en soi pour faire danser la vie." F. Nietzsche
Avatar de l’utilisateur
pa_t
 
Messages: 450
Inscrit le: 27 Déc 2010 19:48
Localisation: Zanzibar

Re: Les Busatos de Brassens

Messagepar pa_t » 14 Août 2017 20:42

Entre le modèle "jazz" du milieu des années 40 évoqué dans le précédent post, et le modèle Brassens conçu pour l'artiste par Jacques Favino, Georges Brassens a également possédé et utilisé une Busato de type classique, mais à cordes métalliques et chevalet agissant en compression. Laquelle inspirera visiblement le modèle mis au point par Jacques Favino pour le chanteur.

Cette guitare, réalisée par l'atelier Busato en 1956, et que Brassens, dans une lettre (dénichée ici: https://www.dialogus2.org/BRA/vosguitaresmonsieurbrassens.html), qualifie de "grosse et robuste classique, toujours montée en acier", est visible sur nombre de photos de Brassens, comme ici:

Image

Image

Brassens l'utilise régulièrement sur scène, comme ici, en 1958:

Image

Image

Cette guitare a ensuite été offerte par Brassens à Pierre Maguelon, en 1958. Elle fait aujourd'hui partie des collections du Musée de la Philarmonie de Paris (Cité de la Musique)

Image

Image

Image

[Source: http://collectionsdumusee.philharmoniedeparis.fr/doc/MUSEE/1007247/guitare]

De 1956 à 1958, l'écrasante majorité des photos disponibles montre que Brassens paraît n'utiliser sur scène que sa Busato.

A noter que Busato produit déjà ce type d'instruments hybrides (équipés d'un chevalet classique, mais travaillant en compression avec un cordier "jazz") en 1942 déjà, avec quelques variantes, comme le prouve cette guitare (les mécaniques ont été remplacées, et les photos ne sont pas terribles, mais ce n'est pas ma faute...):

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le fil du bois de la table - en 4 parties - en éventail (!), n'est pas très orthodoxe; mais on est alors en pleine guerre, et cette façon de faire est sans doute très économique...

Image

Image

Image

Le dos - bombé est barré - est en multiplis moulé:

Image

Et l'étiquette, logiquement, de l'époque de l'atelier de la rue d'Orgemont:

Image


Ce n'est qu'à partir de 1959 (soit, logiquement, après que Brassens eut donné sa Busato au comédien Pierre Maguelon) que l'on commence à voir apparaître des photos de scène sur lesquelles Brassens utilise une Favino, comme ici, en mai 1959:

Image

Ceci dit, il existe une photo privée (Brassens chez lui) datée d'avril 1957, qui montre qu'il possède alors déjà une Favino (la guitare du milieu), probablement celle que, dans une lettre, il affirme avoir achetée en 1956, et dont il précise qu'elle "varie quelque peu de la version définitive, principalement au niveau de l'habillage".

Image

Brassens, dans cette même lettre, explique que "c'est sur les conseils du chansonnier Jacques Grello, à qui je dois par ailleurs, en plus d'encouragements soutenus, le cadeau d'une toute première guitare digne de ce nom, que j'ai rencontré Jacques Favino. Je lui ai alors soumis mes caprices d'artiste et l'ai mis au défi de concevoir un instrument qui rencontrerait toutes mes attentes qui, je dois l'admettre, étaient très spécifiques."

Brassens décrit ainsi le modèle conçu pour lui par Favino: "la table est en épicéa, le fond et les éclisses en palissandre du Brésil. Le manche, dont la largeur au sillet est de 47 mm, est assemblé en deux parties, en acajou. (Félix Leclerc, dont on connaît mal le sens de l'humour, essayant ma guitare, s'exclame: «Ah qu'a joue bien!») Les vingt frettes des touches, dont douze à la caisse, sont d'ébène et la filetterie de palissandre. Une caractéristique de cet instrument adapté à mon jeu se remarque au cordier, également en palissandre, rendu nécessaire du fait que, paraît-il, j'attaque les cordes avec une vigueur inhabituelle. (On dit poliment chez les professionnels que je joue «à fond les cordes!»). Ce cordier doit même être renforcé par un coude en laiton qui vient ancrer les boudins à l'arrière de la caisse. Enfin, la longueur des cordes, du sillet de tête à la rosace, «le diapason», est précisément de 625 mm."

A la vue des Busato de ce type qui ont précédé le modèle élaboré par Jacques Favino, on peut quand même légitimement se demander si le modèle "Brassens", que Jacques Favino affirme avoir créé, n'a pas été - en fait - largement inspiré par les productions de Busato...


Enfin, et pour la petit histoire, en 1954, Brassens utilise déjà un modèle hybride, classique à cordes métalliques, comme on le voit sur cet extrait d'un passage de Brassens à la télévision: https://www.dropbox.com/s/h0o0wout8usev02/Georges%20Brassens%20-%20Le%20bout%20du%20coeur%20-%20Vid%C3%A9o%20Inafr%2011.08.1954.mp4?dl=0

Il s'agit sans doute de la guitare dont Brassens, dans une lettre, affirme qu'elle est de Couesnon, à Mirecourt. Mais il s'agit en fait d'un instrument de René Gerôme, de Mirecourt, que Brassens a acheté chez Couesnon.

La même, sous un autre angle, dans les coulisses de Bobino:

Image

Ou encore Métro Glacière, en 1953, photographié par Doisneau:

Image

Ou ici en 1954:

Image

Image

Ou encore en 1957, sur la pochette de son album "Oncle Archibald":

Image

René Gérôme qui, par ailleurs, réalisait aussi des modèles plus compacts et aux finitions plus sobres, non daté hélas, pour celui-ci, mais très semblables à ceux de Busato et de Favino:

Image


Voilà, tout cela pour rappeler que Brassens n'a pas joué que des guitares produites par l'atelier Favino. Il faut donc rendre à Busato ce qui revient à Busato (et à Gérôme ce qui revient à Gérôme)...
Dernière édition par pa_t le 21 Mai 2018 19:13, édité 26 fois au total.
"Il faut avoir une grande musique en soi pour faire danser la vie." F. Nietzsche
Avatar de l’utilisateur
pa_t
 
Messages: 450
Inscrit le: 27 Déc 2010 19:48
Localisation: Zanzibar

Re: Les Busatos de Brassens

Messagepar Paps » 14 Août 2017 21:35

Merci pour ces posts interessants
"Il faut porter en soi un chaos pour mettre au monde une étoile dansante."
Avatar de l’utilisateur
Paps
 
Messages: 1904
Inscrit le: 13 Juin 2008 18:05
Localisation: NYC

Re: Les Busatos de Brassens

Messagepar pa_t » 17 Août 2017 18:36

Merci Paps.
Ceci dit, ce que j'ai écrit là est sûrement très incomplet sur plein de points. Mais ces guitares m'intriguaient. Du coup, j'ai tenté de réunir tout ce que j'avais trouvé, ici ou là, depuis quelques temps, et d'en faire une petite synthèse.
A préciser et approfondir donc, cela va de soi, avis aux amateurs...
"Il faut avoir une grande musique en soi pour faire danser la vie." F. Nietzsche
Avatar de l’utilisateur
pa_t
 
Messages: 450
Inscrit le: 27 Déc 2010 19:48
Localisation: Zanzibar

Re: Les Busatos de Brassens

Messagepar tony » 17 Août 2017 22:44

Bonjour,

Merci pa_t pour ce travail de compilation et de précision, toujours heureux que je suis de lire un sujet concernant Tonton Georges

Amitiés swing,

tony
" il n'y a que les tocards qui se prennent au sérieux ! "
JO PRIVAT
Avatar de l’utilisateur
tony
 
Messages: 53
Inscrit le: 05 Fév 2006 10:55
Localisation: 46

Re: Les Busatos de Brassens

Messagepar trevor » 18 Août 2017 07:41

Super post.
Merci pa_t
A+
Avatar de l’utilisateur
trevor
 
Messages: 3206
Inscrit le: 05 Fév 2006 16:06
Localisation: 12ème

Re: Les Busatos de Brassens

Messagepar pa_t » 19 Août 2017 07:54

Encore une petite soeur de la Busato Moyen modèle de Brassens, celle-ci dénichée sur le site néerlandais de The Fellowship of Acoustics:

Image

Image

Image

Il est possible que le chevalet ne soit pas d'origine, de même que le cordier.

D'autres photos et plus de détails ici: http://www.tfoa.eu/en/busato-busato-oval-hole-medium-model-ca-1943.html
Dernière édition par pa_t le 21 Mai 2018 19:17, édité 1 fois au total.
"Il faut avoir une grande musique en soi pour faire danser la vie." F. Nietzsche
Avatar de l’utilisateur
pa_t
 
Messages: 450
Inscrit le: 27 Déc 2010 19:48
Localisation: Zanzibar

Re: Les Busato de Brassens

Messagepar Mitch » 19 Août 2017 12:48

Super post, belle enquête ! :P

Merci beaucoup pa_t :aclame: :aclame: :aclame:
"[i]Je n'aime pas les animaux préhistoriques partouzeurs de droite... mélanger comme çà sexe et politique.. c'est dégueulasse[/i]"
http://fr.myspace.com/michel.mercier.music
http://www.noomiz.com/hotclubsaintgermain
Avatar de l’utilisateur
Mitch
 
Messages: 7161
Inscrit le: 08 Fév 2006 08:18
Localisation: La planète terre

Re: Les Busato de Brassens

Messagepar Tujoh » 21 Août 2017 18:39

La Busato du musée de Sète n'est-elle pas celle de la première photo (brassens avec son chien) dont le cordier aurait été remplacé ?
Tujoh
 
Messages: 309
Inscrit le: 06 Mars 2012 00:03

Re: Les Busato de Brassens

Messagepar pa_t » 21 Août 2017 20:30

Tujoh a écrit:La Busato du musée de Sète n'est-elle pas celle de la première photo (brassens avec son chien) dont le cordier aurait été remplacé ?

C'est d'abord ce que j'avais moi aussi pensé. Mais un examen plus attentif des deux instruments (et d'une autre photo de la guitare de la vitrine) montre d'autres différences entre ce que je pense être deux instruments distincts, malgré la similitude de la caisse et de la filèterie:

- les repères de touche sont différents (plus nombreux sur la guitare de la photo noir/blanc)

- les mécaniques ne sont pas du même type (à capots sur sur la guitare de la photo noir/blanc, ouvertes sur l'autre)

Image

- enfin, et peut-être moins flagrant, il me semble que le chevalet de la guitare de la photo noir/blanc est plus fin et à découpe curviligne (semblable à celui - très particulier - de la guitare de Félix Leclerc)...

Image

... alors que l'autre me paraît plus épais. Mais bon, sur ce point-là, j'aurais tendance à être moins catégorique...
"Il faut avoir une grande musique en soi pour faire danser la vie." F. Nietzsche
Avatar de l’utilisateur
pa_t
 
Messages: 450
Inscrit le: 27 Déc 2010 19:48
Localisation: Zanzibar

Re: Les Busato de Brassens

Messagepar pa_t » 16 Mai 2020 13:33

Tujoh a écrit:La Busato du musée de Sète n'est-elle pas celle de la première photo (brassens avec son chien) dont le cordier aurait été remplacé ?
Avec trois ans de retard, je te donne raison, Tujoh! Après avoir pu examiner de plus près l'instrument exposé dans la vitrine de l'Espace Brassens, à Sète (https://i.postimg.cc/sf89wzpV/Busato-jazz-Brassens-Espace-Georges-Brassens-Se-te-photo-Getty-949623360-2048x2048.jpg), je rectifie ce que j'affirmais dans mon précédent message: c'est bien le même instrument que celui qui est visible sur la photo noir/blanc (ce qui est d'ailleurs assez logique). Des repères de touche ont disparu, et le cordier a - effectivement - dû être remplacé, tout comme les mécaniques d'ailleurs.
"Il faut avoir une grande musique en soi pour faire danser la vie." F. Nietzsche
Avatar de l’utilisateur
pa_t
 
Messages: 450
Inscrit le: 27 Déc 2010 19:48
Localisation: Zanzibar

Re: Les Busato de Brassens

Messagepar franckb » 16 Mai 2020 21:59

Bien vu la gratte du musée de sete 'est bien la meme que sur la photo , hormis le cordier et les repères..., si on change 5 lettres a coca , çà fait chatte, mais la je m'égare..c'est juste pour la blague...
franckb
 
Messages: 207
Inscrit le: 11 Jan 2007 16:58


Retour vers Guitares: luthiers, lutherie, entretien, sonorisation



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron