GuitareJazzManouche. com

LEXIQUE JAZZ et MUSIQUE.

questions existentielles et/ou pointues sur l'harmonie, la main droite, la gauche, partager des plans, etc, etc

LEXIQUE JAZZ et MUSIQUE.

Messagepar AllezAlainRockOn » 11 Fév 2012 22:05

Quelques sources:
http://www.patrickfradet.com/pedago/LexiqueMusikPopulaire.pdf
http://la.gargouille.free.fr/lexique/lexique.html
http://www.lamediatheque.be/dec/clj/q15_02.htm
http://fr.wikipedia.org/wiki/Terminologie_du_jazz


J' utilise pour ce lexique les ressources du net (selon mes choix)
en modifiant parfois le texte (ou pas), en l'adaptant à notre domaine:
précisions, autres termes et synthèse de certaines définitions.
Bonne lecture à vous tous.

--------------------------------------------------------------

A


----------
AABA (structure)
4 parties de 8 mesures généralement (cela peut être 4 ou 12 mesures selon le morceau ; le A et le B peuvent être plus ou moins longs). La 1re partie (A) est pratiquement identique à la 2e et à la 4e. La 3e (B) partie est appelée bridge ou pont, elle est sensiblement différente ; elle permet de changer le climat du morceau.
-------
A cappella (ou a capella)
Le mot " a cappella " désigne toute composition ou partie de composition dans laquelle seules des voix interviennent.
-------
Aller-retour(AR)
Le terme d'aller-retour désigne une utilisation précise du pincement à l'aide d'un médiator, qui fait vibrer une corde à la fois par un mouvement alternativement descendant et remontant. L'aller-retour peut être strict ou non : par exemple, lors d'un changement de corde (« saut de corde »), le guitariste peut choisir d'enchaîner deux mouvements descendants ou ascendants plutôt que de respecter l'alternance stricte. Cette technique est majoritairement utilisée sur guitare électrique et permet de jouer rapidement des mélodies non linéaires, des solos... Cette technique est aussi utilisé en flamenco avec le pouce : le mouvement descendant est alors exercé en buté et l'ascendant est bien sûr en piqué.
--------
After beat (ou off beat ou back beat) :
temps faible de la mesure, très accentué par le jazz
( 2ème et 4ème temps pour une mesure à 4 temps)
--------
Altération
En musique, le mot altération peut signifier trois choses.
Une altération renvoie tout d'abord à la modification de la hauteur initiale d'une note, en d'autres termes, au fait de rendre cette note plus grave ou plus aiguë, et ce, quelles que soient les raisons de ce changement : modulation, transposition, ornementation...
Ensuite, sur la partition, et plus précisément, sur la portée, une altération désigne le symbole
chargé d'indiquer cette modification.
Enfin, et par extension, il est également possible de considérer qu'une altération représente la nouvelle note ainsi modifiée, autrement dit, la « note affectée d'une altération ».
En tant que figure indiquant la modification de la hauteur primitive d'une note, l'altération se place sur la portée, très précisément sur la ligne ou dans l'interligne de la note qu'elle affecte, et à sa gauche.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Alt%C3%A9ration_(solf%C3%A8ge)
---------
Ambiant :
« L’ambiant désigne une musique électronique d’ambiance dans laquelle le rythme devient secondaire où même absent comme une simple pulsation, parfois proche du dub. » DAMBRE, N. (2001). MIX, les musiques électroniques. Paris : Alternatives. p.36
----------
Ambitus:
L'ambitus d'une voix est l'écart entre la note la plus grave et la plus aigue opéré par le chanteur.
----------
Anacrouse (ou levée)
Note ou un ensemble de notes précédant le premier « temps fort » d'une phrase musicale
Placée avant la première mesure complète d'un morceau..
----------
Anatole
C' est une succession d'accords musicaux. Ce terme, dont l'origine serait le surnom autrefois donné aux squelettes dans les facultés de médecine, est principalement utilisé dans le jazz. Il désigne couramment soit une succession d'accords sur 32 mesures, http://fr.wikipedia.org/wiki/Anatole_(musique)
soit une succession d'accords sur 2 mesures (voir Tunaround)
"L'anatole " de 2 mesures est la succession d'accords suivante:
| I VI | II V | (par exemple, | C Am7 | Dm7 G7 | dans la tonalité de do majeur)
----------
Appogiature
Appoggiature mélodique : ornement mélodique servant à retarder par une note supérieure ou inférieure, la note suivante, appelée note principale, sur laquelle on veut insister. On appelait cet agrément petite note, note perlée ou port de voix.Une appogiature longue, brève, double, barrée, supérieure ou inférieure.
Appoggiature harmonique: note ajoutée à un accord avec souvent un effet volontaire de dissonance.
-----------
Arrangement:
Adaptation d'une oeuvre musicale à d'autres instruments ou voix
-----------
Arpège
Si je joue un accord (voir ce mot), je joue toutes les notes de cet accord en même temps.
Sur le piano, je " plaquerai " mon accord en apposant jusqu’à dix doigts sur le clavier.
Avec une guitare, j’accrocherai (je pincerai comme disent les guitaristes) jusqu’à cinq cordes à la fois avec mes ongles ou la pulpe de mes doigts. Si j’utilise un médiateur, je balaierai les cordes d’un mouvement très rapide qui fasse oublier que je frotte les cordes une à une, et donne l’impression que je les attaque toutes en même temps.
Par contre, si je les balaie lentement, je produirai un " arpège ".
Au piano, si au lieu d’enfoncer mes doigts en même temps sur toutes les touches, je les enfonce l’un après l’autre en partant de la note la plus grave vers la plus élevée ou inversement, je produirai un arpège.
Sur un instrument monophonique tel qu’une trompette, un saxophone, etc., je ne pourrai jamais produire d’accords (sauf doubles notes ou doubles sons) mais, par contre, il m’est tout à fait loisible de jouer des arpèges.
--------


B


---------
Background :
partie musicale qui se trouve en arrière plan.
---------
Ballade
Une ballade est un morceau, généralement de 32 mesures, joué sur tempo lent, voire très lent. Souvent, la ballade présente la particularité de se jouer en croches égales, tandis que les doubles croches sont jouées swing.
--------
Barré
Un doigt — en général l'index ou le majeur — est disposé perpendiculairement au manche et appuie simultanément sur plusieurs cordes afin de les coller contre la touche. Ce doigt joue donc le rôle d'un capodastre mobile. De nombreux accords sont construits sur des barrés, les doigts libres étant posés
sur les cases adjacentes aiguës.
---------
Battement
Dans le battement, toutes les cordes sont frottées rapidement, pour donner l'illusion sonore d'un accord, c'est-à-dire de notes jouées simultanément selon un schéma musical précis. Le battement peut être descendant (de la grosse corde vers la chanterelle, ie. des graves aux aigus), remontant, alterné... C'est la technique la plus simple et la plus utilisée en guitare d'accompagnement acoustique, car elle maximise le volume sonore et permet de donner un tempo à la phrase musicale. Le battement peut se faire avec le pouce seul ou avec le pouce et les doigts (dans le battement alterné), ou encore avec un médiator.
Les riffs rapides sont bien souvent des rythmiques jouées par battements.
---------
Beat
(battement, temps) : nom donné à la pulsation qui sous-tend toute la
musique mesuré. Le premier temps s’appelle Downbeat et le dernier (Upbeat).
Dans une mesure à 4 temps les 1 et 3 sont les temps forts appellés (strong
beats) et les 2 et 4 (after beats). Sur le plan rythmique on oppose souvent deux
façons de jouer le jazz : le Two beat (2 temps) marquant seulement les temps
forts, et le four beat (4 temps) marquant tout les temps (walking bass).
Block chord : technique d’harmonisation utilisée dans les sections de vent des
big band. Chaque note de la mélodie est harmonisé par des accords de 4 sons
en position sérrée se déplaçant en accords parallèles. Utilisé par certain
pianiste dont Red Garland, George Shearing, Bill Evans.
-------
Beat:
De l'anglais beaten "battre". Le beat s'apparente au tempo d'une pièce.
--------
Beat-box:
C'est l'art de produire des sons avec sa bouche. En général les chanteurs imitent principalement des rythmes de batterie. Le chanteur Rhazel (The Roots) en est un des grands spécialistes, en france cette technique est très utilisée par le groupe Saïn-Supa Crew.
--------
Beat-Juggling:
Technique qui permet de manipuler deux disques pour créer de nouvelles mélodies ou de nouveaux rythmes à l'aide de deux platines et une table de mixage.
--------
Bebop (ou be-bop ou, plus simplement, bop)
Est un style de musique qui est né et a prospéré dans les années 1940 et 1950. Aujourd'hui encore, on constate son influence dans globalement tous les styles de jazz. Les premiers enregistrements datent de 1945. Les thèmes de bebop ont d'abord été joués avant d'être écrits.
Ce courant révolutionnaire est né de l'association de musiciens afro-américains qui, après leurs obligations contractuelles dans de grands orchestres, souhaitaient se libérer en s'affranchissant de la discipline des big bands. Ces quêtes de liberté donnèrent lieu à des formations plus réduites, laissant plus de liberté dans l'interprétation et plus d'opportunités d’improviser des solos. Les premières expériences bebop sont le fruit des sessions de Thelonious Monk, Charlie Parker et Dizzy Gillespie.
Le bebop se distingue des premières formes du jazz, le style dit Mainstream, par un tempo souvent très rapide, des phrasés dynamiques et des grilles harmoniques très fournies (les accords changent toutes les mesures voire très souvent plusieurs fois par mesure - cf. Anthropology de Charlie Parker), et par le fait qu’il n’est pas nécessairement lié à la danse. Une danse lui est cependant associée : voir bebop (danse).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bebop
---------
Bend
Le bend est une technique guitaristique également utilisée sur certains autres instruments à cordes. Elle consiste à utiliser la main active sur le manche, définie par convention comme la « main gauche », pour tirer ou pousser une ou plusieurs cordes perpendiculairement au manche afin de modifier la hauteur du son.
---------
Big band
Un big band est une formation orchestrale d'une vingtaine de musiciens, comportant tous les instruments traditionnels du jazz (piano, guitare, contrebasse, batterie, saxophones, trombones, trompettes...). Le nombre de musiciens permet de varier les chorus et d'arranger de puissantes interventions de l'orchestre. Les big bands connurent leur apogée dans les années 1930.
--------
Binaire
Se dit d'une mesure dont chaque temps est divisible par deux (2/4, 3/4, 4/4).
--------
Block Chord
Le block chord (de l'anglais block : bloc et chord : accord) est une technique pianistique utilisée notamment par les jazzmen à partir de la fin des années 1950. Elle consiste à construire un accord derrière chaque note de la mélodie, soit sur les temps forts soit pour donner un aspect de transition harmonique. Les deux mains fonctionnent en parallèle, simultanément et ne font que plaquer des accords, au rythme de la mélodie.
--------
BPM:
Abréviation de Battement Par Minute. Cette abréviation est utilisée par les instrumentistes électroniques pour définir le mouvement métronomique. L’indication des tempos dans les musiques écrites est précédée d’une valeur rythmique. On dit, par exemple, un mouvement métronomique de 120 à la noire. Seulement, cette valeur n’est pas utilisable pour qualifier le tempo des musiques qui ne bénéficient pas d’un système d’écriture rythmique. Ainsi les D.J.s/programmeur vont utiliser le bpm pour qualifier un mouvement métronomique.
--------
Blue note (note bleue) :
note de la gamme majeure altérée à peu près d’un
demi-ton vers le grave (mi bémol, si bémol et sol bémol pour une gamme en do
majeur). La blue note est caractéristique de la couleur particulière du blues.
Break (cassure) : interruption momentané de tout accompagnement durant
lequel un soliste ou un groupe d’intrumentiste se mettent en valeur (voir stop
chorus). Peut servir de transition entre des parties différentes d’un morceaux.
Break:
Interruption du jeu de l'orchestre.
--------
Breakbeat:
Mot employé pour qualifier les musiques ou les rythmes créés à partir de samples de boucles rythmiques .
--------
Bridge
(voir pont)
--------
Butée (jeu en)
Après avoir pincé la corde, le médiator va venir buter sur la corde suivante.Cela permet d'obtenir plus de volume et plus de "détachement" entre les notes butées. Cette technique est relativement incontournable pour joue les mélodies en jazz manouche et très utilisée dans la guitare flamenco "le picado".
La double butée est une variante essentiellement dédiée au pouce,ce doigt vient jouer deux cordes graves dans le même mouvement et finit en butée sur la corde suivante (par exemple, le pouce joue sur les cordes graves mi et la et vient buter sur la corde ré).
Cette technique utilisée par exemple, dans un choros de Heitor Villa-Lobos.
---------

C


---------
Cadence
Dans la musique occidentale, et plus précisément, dans la musique tonale, le mot cadence recouvre plusieurs notions. Le terme vient de l'italien cadenza — chute —, lui-même dérivé du verbe Latin cadere — tomber.
En musique classique, une cadence est au départ une formule mélodique et harmonique ayant pour fonction de ponctuer (conclure, ou provoquer un enchaînement) un morceau, ou tout au moins, une phrase musicale. Les autres significations sont plus ou moins liées à celle-ci. Par ailleurs, le terme est également utilisé dans le jazz et les musiques apparentées.
---------
Chabada :
Onomatopée imitant la figure de base ternaire que jouent les
batteurs sur une cymbale avec les baguettes ou sur la caisse claire avec les
balais. Archétype de la pulsation ternaire.
Chase (poursuite / Joute) (SYN. quatre-quatre) : improvisation alternée
entre 2 ou plusieurs solistes qui se stimulent et se défient l’un l’autre.
---------
Chanterelle
Corde la plus aiguë d'un instrument à cordes .
---------
Chase
On parle de chase - c'est-à-dire « poursuite » - quand deux (ou plusieurs) solistes se succèdent, en improvisant tour à tour, sur des courtes suites de mesures d'un thèmes (toutes les 4 mesures, toutes les 2 mesures...). Cette formule, où chaque musicien doit répondre à une phrase improvisée par le précédent en faisant montre d'à-propos, d'inventivité et de virtuosité, est particulièrement stimulante pour les instrumentistes.
L'utilisation la plus commune de cette formule est celle qui permet des échanges entre orchestre et batterie. Ce sont les fameux « 4-4 » où un « soufflant » ou le pianiste improvisent quatre mesures accompagnées par la section rythmique et le batteur répond par quatre mesures en solo.
Chorus : improvisation d’un musicien sur la structure métrique et
harmonique d’un thème, soutenu par une section rythmique. Originellement
nom donné au refrain d’une chanson.
-----------
Chorus:
Effet synthétique permettant de donner l'impression à l'auditeur d'entendre plusieurs instruments en même temps alors qu'un seul est en train de jouer. Cet effet est obtenu grâce à un léger retard et une variation du timbre. Dans le jargon musical un chorus est un ensemble (une grille) d'accord sur lequel un soliste peut improviser. Par extension, on parle de chorus pour signifier un solo.
---------
Charleston:
Double cymbale de batterie. Les cymbales sont juxtaposées et comprennent un mécanisme qui permet de les séparer grâce à une pédale.
---------
Christophe
Cadence harmonique construite avec les degrés majeurs
_ I_I7_IV_ IV m > Exemple > en C à quatre voies >_Cmaj7_C7_Fmaj7_Fm7_.
---------
Cocotte :
sorte de riff mélodico-rythmique répétitif joué à la guitare dont le
son trés étouffé et sacatto est obtenu en étouffant les cordes avec la paume de
la main droite. Fréquemment utilisé dans le funk et le reggae.
---------
Codas :
partie conclusive d’un morceau
----------
Combo (de l’anglais combination) :
petite formation de musiciens (entre 3 à 9)
Le combo (abréviation de l'anglais combination) est un petit ensemble de jazz,
---------
Cut:
Acte qui permet d’isoler une séquence sur un disque en l’arrêtant (en la « coupant »). (n.m.) Lieu de la découpe d’une séquence.
-------


D


-------
Dancefloor:
Terme utilisé dans les milieux de diffusion des musiques électroniques pour qualifier la piste de danse.
-------
Deejaying:
Se dit des techniques relatives au travail des DJs.
--------
Degré
En musique, le degré est une hauteur caractéristique au sein d'une échelle musicale.
--------
Delay:
Effet sonore synthétique équivalent à l'echo servant à la spatialisation d'un son. Le delay est pour résumer une répétition plus ou moins éloignée, plus ou moins forte, d'un son.
----------
Diminué (Accord)
Accord constitué d'un empilement de deux tierce mineure >
Exemple en tonalité de C: C <tierce mineure> Eb <tierce mineure> Gb
----------
Dissonance (tension-résolution)
En musique, une dissonance (antonyme de consonance) désigne la discordance d’un ensemble
de sons — accord ou intervalle — produisant une impression d'instabilité, de contrariété entre les notes
(une "dispute") et de tension, et nécessitant une résolution. L'impression de dissonance varie selon le système musical adopté, le courant culturel, l'époque, les individus, etc.
Dans le cadre du système tonal et de l'harmonie classique, le mot « dissonance » désigne à la fois un intervalle et une note. On entend en effet par dissonance, d'une part l'« intervalle harmonique dissonant » placé sur la fondamentale d'un accord, d'autre part, et plus précisément, la « note dissonante », qui, avec cette fondamentale, forme l'intervalle dissonant en question. Toute note dissonante doit être considérée comme une note attractive, faisant par conséquent partie intégrante d'un mouvement mélodique obligé.
--------
Django Reinhardt
Jean Reinhardt, plus connu sous le nom de Django Reinhardt, est un guitariste de jazz,
né le 23 janvier 1910 à Liberchies en Belgique et mort le 16 mai 1953 à Samois-sur-Seine en France.
Ce musicien extraordinaire, rare européen à marquer l’histoire du jazz, né dans la communauté des gens du voyage, fut brûlé gravement à la main, il inventera une façon de jouer de la guitare avec seulement 3 doigts main gauche. (mais aussi un main droite légendaire) Mélangeant ses racines Tzigane, Musette entre autres, avec le Jazz américain puis plus tardivement le bop > Il créera un nouveau style musical qu’on appelle aujourd’hui le « jazz manouche » ou "Jazz français" ou « Gypsy jazz ».
Entouré de ses excellents compagnons et partenaires de musique:
(on ne détaillera pas d 'avantage dans ce lexique, la liste est longue)
----------
Dixieland (ou Dixie)
aussi appelé « Hot jazz », « Early Jazz » ou « New Orleans », est un style de musique jazz développé dans la ville de la Nouvelle Orléans au début du xxe siècle, et diffusé à Chicago et New York par des groupes de La Nouvelle-Orléans dans les années 1910.
Certains classiques jazz de l'époque Dixieland, tels que « Basin Street Blues » et « When the Saints Go Marching In », sont également connus par les non fans de jazz.
----------
DJ:
Abréviation pour Disc-Jockey. Le D.J est l’utilisateur des platines tourne-disque.
----------
Double time :
doublement du tempo (la mesure et les changements d’accords
vont 2 fois plus vite).
---------
Double time fell :
doublement du tempo (la mesure va 2 fois plus vite, mais
les changements d’accords reste au tempo initial) (OPP. dédoublement half
time fell)
---------
Drum'n'Bass:
Dans sa première expression, le style appelé drum and bass définissait une rythmique électronique avec une dominante de basse et de caisse claire. Aujourd'hui le Drum'n'Bass est plus une définition sonore de la jungle.
---------
Drive :
Energie rythmique qui se dégage d’un musicien ou d’un ensemble de
musiciens, et qui pousse un orchestre à jouer avec intensité, puissance et
expressivité.
-------


E


---------
Easy-listening:
(trad. Ecoute-facile) Qualifie une musique populaire facile d’écoute et destinée à un large public.
---------


F


---------
Fake book (ou Real Book)
N'est pas, comme sa première signification anglaise semble le suggérer, un livre « bidon » ni un livre « truqué » ou « falsifié ». Le nom fake book fait simplement référence à un des sens argotiques du verbe to fake qui signifie « lire (la musique) ». Un « fake book » propose des lead sheets, c'est-à-dire des partitions qui comportent, pour un standard de jazz, la ligne mélodique du thème et sa grille harmonique.
---------
Feeling (sentiment) :
ressenti émotionnel se dégageant d’un musicien qui
communique des émotions musicales fortes.
--------
Finger picking :
Mode de jeu de la guitare inspiré du ragtime. Consiste à
jouer simultanément à la main droite l’accompagnement (sur les 3 cordes
graves avec le pouce) et la mélodie (sur les 3 cordes aiguës avec index,
majeur , annulaire )
----------
Fondamentale
En harmonie, la fondamentale est la note réelle sur laquelle est fondée la « superposition de tierces »
d'un accord, et qui donne son nom à celui-ci. On parle accord.
---------
Frottement
Rencontre de deux sons, produisant une dissonance.
Dissonance produite par deux notes placées à intervalle
de un demi ton (frottement maximal) ou de un ton (frottement)
---------


G


----------
Gospel
Version moderne d'un negro spiritual.
---------
Gimmick (truc, astuce) :
truc musical ou non. astuce qu’utilise” un artiste
pour attirer l’attention du public. Par extention ce dit d’un bref motif musical
caractérisant un musicien (SYN. Lick)
---------
Ghost-note:
(trad. Note fantôme) Frappe rapide et non accentuée, exécutée par un batteur. Cette frappe est généralement le résultat d’un retour de la baguette de batterie.
---------
Groove:
Ensemble des motifs rythmiques et/ou mélodiques qui sont mis en boucle dans le morceau et qui apparaissent de manière récurrente. Un groove funk. Le groove d’une ligne de batterie.
----------
Grille
Une grille harmonique est une succession d'accords sur laquelle est construit un morceau,
elle peut servir de trame à l'improvisation.
----------
Glissando: (Slide)
( « glisser ») est un terme musical générique d'origine italienne qui désigne soit
un glissement continu d'une note à une autre
----------
Groove :
climat inspiré, entraînant, d’un morceau (apparu dans le jargon
jazz à la fin des années trente)
----------
Growl (grognement) : effet sonore obtenu avec un cuivre, qui imite un
raclement guttural .
introduction : (en abrégé : intro) partie musicale (généralement courte)
située au début d’un morceaux, qui sert à préparer l’entrèe du thème
principal .
---------


H


---------
hammer-on
note jouée seulement à la main gauche (ou droite pour les gauchers) en ajoutant en percussion à la façon
d'un petit marteau, sans pincer la corde, un doigt sur le manche après une note jouée normalement vers le haut (ex : 5 h6).
---------
Hard bop
prend source dans un mouvement de reconnaissance par les noirs américains de leurs origines, appelé Black is beautiful (« Le Noir est beau ») : un retour aux sources de la musique, à l'Afrique et, en même temps, une réaction agressive (musicalement parlant) au cool jazz (d'où le terme « hard ») surtout dominé par les blancs. L'auteur américain David Rosenthal nota aussi que le hard bop était un développement naturel pendant une époque où des musiciens d'envergure (Tadd Dameron, par exemple) travaillaient et dans le jazz et dans le rhythm and blues.
Même si la plupart des acteurs de ce courant ont fait leur apprentissage dans le style bebop (d'où le terme « bop »), ce genre musical incorpore les influences du rhythm and blues, du blues et du gospel, notamment dans les jeux du piano et du saxophone.
Les morceaux de hard bop ont généralement un tempo plus lent que le bebop, et si le hard bop en reprend les innovations harmoniques, la part du rythme y est nettement plus marquée, sans doute en raison de la contribution majeure des batteurs Max Roach et Art Blakey. On y découvre d’ailleurs pour la première fois des batteurs compositeurs.
Le hard bop est généralement pratiqué par un quintet composé d’une section rythmique (pianiste, batteur et bassiste) et de deux "soufflants" — communément un saxophoniste ténor et un trompettiste — qui interprètent ensemble un thème entourant une série de solos improvisés tour à tour par chacun des musiciens sur l’harmonie du morceau.
---------
Harmonie
En musique, l'harmonie renvoie aux simultanéités sonores et plus précisément aux accords. Dans la théorie de la musique occidentale, l'harmonie étudie la construction des accords, les principes qui les gouvernent et leurs enchaînements ;
on parle alors de l'aspect « vertical » de la musique par opposition à la dimension « horizontale » (mélodie)
----------
Harmoniques
Les harmoniques sont les sons les plus purs qui peuvent être obtenus sur la guitare.
Deux techniques peuvent être utilisées pour les produire.
Avec la main gauche, on obtient des harmoniques dites « naturelles » sur toutes les cordes, au niveau de toutes les frettes, mais les plus communs sont ceux des 5e, 7e et 12e frettes, ainsi qu'au niveau du milieu de la rosace sur une guitare classique. Pour « déclencher » un harmonique, il faut poser la pulpe d'un doigt juste au-dessus d'une frette, mais sans appuyer la corde sur la frette ou sur la touche, puis retirer le doigt aussitôt après avoir mis la corde en vibration avec la main droite.
Avec la main droite, il est possible de produire des harmoniques dite « artificiels » souvent utilisés dans le blues,jazz ... et majoritairement dans les solos. Après avoir mis en vibration une corde avec un médiator, le côté du pouce (ou index selon les techniques) tourné vers les cordes et tenant cet accessoire doit effleurer la corde vibrante sur le même principe que pour une harmonique naturellle. Le mouvement doit être rapide et précis: bien réalisé, il permet de laisser la main gauche exécuter toute technique désirée.
----------
Harmonisation
dans la musique tonale, l'harmonisation est le fait de composer, conformément aux règles de l'harmonie, un accompagnement instrumental ou vocal d'une mélodie préexistante, en ajoutant des accords adaptés à cette mélodie. Une même mélodie est susceptible d'accepter plusieurs harmonisations différentes.
----------
High-Tech:
(trad. Haute technologie) Mot anglais utilisé pour définir un son de provenance électronique et par conséquent artificiel. En terme esthétique, ce mot sert à qualifier une ambiance sonore due à l’utilisation des instruments électroniques.
---------


I


---------
Improvisation:
De tous temps les musiciens ont improvisé. Mozart ou Bach et bien d'autres ont eu recours à cette forme d'expression. Improviser, c'est laisser aller son imagination créatrice dans des univers mélodiques capables d'exprimer un style ou une personnalité. Dans le jazz ou dans le rock, la plupart du temps on improvise sur des thèmes ou des grilles bien précises de 12, 24 ou 36 mesures.
L'improvisation est soit soliste avec un accompagnement, soit polyphonique avec plusieurs instruments qui s'entremêlent comme pour la musique de Nouvelle-Orléans. Dans ce dernier cas, c'est souvent l'instrument le plus aigu qui sert de repère pour les autres improvisateurs qui "paraphrasent" avec plus ou moins de complexité, suivant la mobilité technique de leur instrument.
---------


J


---------
Jam session (ou bœuf) :
réunion informelle de musiciens, qui sans partitions,
ni programme définis, improvisent à partir de thèmes connus de tous
(standards) ou de formes libres.
---------
Jazz:
« Le jazz est une forme de musique artistique qui vit le jour aux Etats-Unis grâce à la rencontre des Noirs et de la musique européenne. L’instrumentation, les mélodies et les harmonies sont essentiellement issues de la tradition musicale occidentale. Le rythme, le phrasé et la production sonore, ainsi que les éléments de l’harmonie blues sont dérivés de la musique africaine et de la conception musicale des Afro-Américains. Le jazz diffère de la musique européenne par trois éléments fondamentaux qui visent à accroître l’intensité :
1. Une relation particulière au tempo, définie par le terme « swing ».
2. Une spontanéité et une vitalité de la production musicale dans lesquelles l’improvisation joue un rôle majeur.
3. Une sonorité et un phrasé qui reflètent la personnalité de l’exécutant.
Ces trois Caractéristiques fondamentales dont les éléments essentiels se sont transmis – et se transmettent toujours – oralement d’une génération à l’autre créent un nouveau climat de tension, dans lequel l’accent n’est plus mis sur des grands arcs de tension, comme dans la musique européenne, mais sur une diversité d’éléments générateurs de tensions qui s’élèvent et chutent en permanence. Les différents styles et les phases d’évolution qu’a connus le jazz depuis ces origines vers la fin du siècle dernier se caractérisent en majeure partie par le fait que les trois éléments fondamentaux du jazz acquièrent temporairement une importance diverse et que la relation qu’ils entretiennent entre eux se modifie en permanence. »BERENDT, J-E. (novembre 1994). Le grand livre du jazz. Paris : Editions du Rocher. p.486.
----------
Jazz-électronique:
Le jazz électronique est un genre musical qui provient de la fusion entre le jazz et les musiques électroniques populaires tel que la drum’n’bass, le hip-hop ou le dub. On situe ses prémices en 1983 avec le titre « Rock It » de Herbie Hancock. Il se développe plus particulièrement dans les années quatre-vingt dix en Angleterre, aux Etats-unis, au Japon, en France et en Norvège. Il est le résultat de la création et de la démocratisation de nouveaux outils électroniques, ainsi que d’une volonté des jazzmen de retourner vers une musique dansante et des musiciens électroniques d’expérimenter au sein d’une musique savante. Il se caractérise par l’improvisation, l’utilisation des rythmes drum’n’bass ou jazz, le phrasé jazz swing juxtaposé à des rythmes binaires, le mix, remix et le recyclage, les instruments et les formations du jazz mélangés aux instruments électroniques, l’emploi d’échelles modales et d’une harmonie de couleur, l’assise de la basse sur les temps forts, une esthétique minimaliste superposée à des rythmes complexes formant une syncope généralisée.
---------
Jungle:
La jungle se construit en général sur des breakbeats atteignant les 160 BPM( (issus de la techno), une ligne de basse offensive et omniprésente autour de 80 BPM (dans la tradition du ragga-dub), des virées synthétiques appuyant les effets sonores et des samples de vocaux empruntés (au départ au raggamuffin). Voir aussi Drum'n'Bass.
---------
Junglist:
Se dit des musiciens jouant de la musique jungle, voire drum’n’bass.
---------
Jungle :
style de jazz inventé à la fin des années 1920 par Duke Ellington,
caractérisé par des rythmes exotiques et touffus.
----------


K


---------
Krumping:
Le Krumping est une danse créée dans les ghettos de Los-Angeles. Elle est basée sur des mouvements de freestyle, inspiré des danses Hip-hop et Africaines. Leurs performeurs se maquillent le visage et canalise leur énergie lors de combat entre autres crews. Le film The Rize retrace la création de cette danse.
---------


L


---------
Live:
Jouer en live c’est jouer en direct devant un public. Un concert live.
----------


M


---------
Majors:
Terme utilisé pour qualifier les cinq grandes boîtes de production et de distribution de la musique.
----------
Mao:
Abréviation de Musique Assistée par Ordinateur.
----------
Mastering:
Le mastering est avant tout un terme utilisé par les ingénieurs du son. Il désigne l'ensemble des traitements ajoutés à une musique après son enregistrement. Ces traitements sont multiples. Il peut s'agir par exemple d'une simple balance (un son placé à gauche ou à droite) afin de spatialiser l'ensemble des instruments ou encore de l'ajout d'effets synthétiques tel la révérbération ou la compression.
----------
MC: Abréviation de Maître de cérémonie ou plus familièrement « tchatcheur ». Il a pour charge d’exhorter la foule dans les soirées reggae ou disco. Il est devenu par extension le chanteur de hip-hop.
----------
Midi:
Abréviation de Musical Digital Interface. Norme numérique servant de support de communication entre plusieurs instruments de type électronique.
----------
Mix: Résultat de l’action de mixer.
----------
Mixage:
Regroupement de plusieurs enregistrements sonores. Equilibrer les sons des différents instruments.
----------
Mixer:
Élaborer une bande sonore en combinant différents sons.
----------
Mode
particularité de la gamme caractérisée par la disposition des intervalles (tons et demi-tons) sur une octave. Mode majeur, mineur, etc.
---------


N

-----------
Negro spiritual
Chants issus des traditions religieuses des esclaves noirs aux États Unis.
----------


O


---------
Ornement
Appelé également note d'agrément, ou encore, fioriture, embellissement :
L'ornement est souvent composé de figures de notes secondaires dont la
fonction est « d'embellir la ligne mélodique principale ».
---------
Ostinato :
figure musicale répétée pendant une partie ou tout un morceaux.
Peut être mélodique, rythmique, harmonique ou tout à la fois et se situé dans
les registres graves, médiums ou aiguës. Autres termes possibles : riffs,
vamps, pédales.
----------


P


---------
Palm mute
Le palm mute ou pizzicato dérive de la technique golpe. Elle consiste à utiliser la paume de la main droite en la posant sur les cordes à côté du chevalet, afin d'étouffer les sons. Cet effet est fréquent dans la musique où elle donne une impression de puissance et de « suspens » musical. On obtient ainsi sur les guitares un son se rapprochant de la basse.
--------
Percer dans le mix
Faire entendre sa voix ou son instrument dans un ensemble sonore.
--------
Pont (bridge) :
passage d’une oeuvre musicale intercalé entre 2 sections
identique marquant souvent un changement mélodique et harmonique.
Partie entermédiaire appellé (B) reliant une partie principale appellé (A). la
forme chanson traditionnelle donne un enchainement de partie du type AABA
---------
Posé
Un doigt appuie sur la touche du manche pour bloquer la corde (généralement contre une frette) et y reste jusqu'au prochain changement de position. En général, plusieurs doigts sont posés simultanément, afin de réaliser une position d'accord, indépendamment de la façon dont il sera joué par la main droite. C'est le mouvement de base.
---------
Power chord :
Manière rudimentaire de jouer des accords à la guitare
(F - 5te - F) très usité en rock.
----------
Pattern:
Petite séquence dans un morceau de musique. Cellule rythmique ou mélodique type. Un pattern de batterie. (cf. : Riff)
----------
Phaser:
Le phaser est un effet synthétique opérant tel un filtre sur le spectre sonore. Il modifie la tonalité des différentes harmoniques d'un son (voir des différentes fréquences d'une mélodie).
----------
Plan familier)
Phrase, riff, leitmotiv, démarche mélodique, harmonique, rythmique:
caractéristique ou typique d'un style, d'un compositeur ou d'un interprète,
qu'on se plait à échanger entre musiciens de façon écrite ou orale.
---------
Pompe
Au piano, faire la pompe consiste à jouer, de la main gauche, les notes de basse sur le 1er et le 3e temps, et les accords sur les 2e et 4e temps de la mesure. À la guitare, la pompe consiste à marquer d'un accord chaque temps de la mesure en accentuant les 2e et 4e temps (type d'accompagnement très prisé dans le jazz manouche).Par extension, on dit qu'un musicien (pianiste, guitariste,...) fait la pompe quand il accompagne un soliste en marquant bien le tempo.
---------
Pull-off : inverse du hammer-on > note jouée à la main gauche en (ou droite pour les gauchers) retirant un doigt du manche, sans pincer la corde, après une note jouée normalement mais vers le bas (ex : 6 po5).
----------


R


---------
Rabouiner
Terme flatteur ( "ça rabouine" ) propre au jazz manouche et à la "guitare manouche".
Attaché au mot "Rabouin", Rabouiner n'existe pas encyclopédique-ment ,
dont chacun peut avoir son interprétation selon sa culture ou son feeling.
Depuis 1800 (1901 pour « bohémien »), de raboin (1741, « diable »), emprunté en 1640 au fourbesque rabuino (« diable »), qui, comme l'italien rabacchio (« lutin ») et le français rabas (du XVIe au XVIIIe siècle), serait dérivé du radical rab(b)- (de rabâcher), l'italien rabuino aurait été d'abord un des sobriquets du diable et serait dérivé de l'ancien proverbe raboi (« derrière »), qui lui-même serait dérivé de rapum (« rave »). Le mot a dû signifier également « queue », la racine de la rave ayant été comparée à une queue (voir l'espagnol rabo « queue ») et le Diable aurait reçu en italien ce surnom parce que la queue est l'un de ses traits les plus caractéristiques, cela aurait aussi pu signifier « gros derrière ».
Cette expression se rapporte au son unique émis par les guitares de type manouche
en tant que telles et bien entendu avec le savoir faire du musicien qui en extrait
la sonorité la plus intime avec le style.
Discussion >
viewtopic.php?t=21746
----------
Ragtime
Style essentiellement pianistique, syncopé (placé sur les temps faibles) et entièrement écrit. Il est le fait de pianistes ayant une bonne culture musicale qui connaissaient la musique européenne. Très populaire entre 1850 et 1920. Succession de thèmes différents de 16 mesures.
---------
Recyclage:
Réutilisation d’éléments qui ont déjà servit. Recycler (v.), c’est « S’approprier des matériaux sonores bruts glanés dans la nature, les villes, comme on sculpte du bois pour lui donner forme. Ordonner des sons dans une respiration universelle pour créer des paysages sonores et rythmiques. Voir large et se nourrir de sa culture (jazz, classique, soul, pop,…) pour intensifier le propos. "GOUALCH, P-A. Recycling The Future [en ligne]. Disponible sur : http://www.pierre.alain.goualch.free.fr/recy.htm
----------
Real Book
Voir #Fake book
----------
Remix:
Pièce de musique ayant été remixée.
----------
Remixer:
Acte qui consiste à construire une pièce musicale avec les patterns d’un autre morceau.
----------
Reverbération:
Effet synthétique consistant à reproduire la résonance d'une pièce sur un son. Pour exemple, il est possible d'appliquer à un son une réverbération reproduisant les conditions d'enregistrement d'une chorale dans une église alors qu'elle est enfermée dans la petite pièce d'un studio d'enregistrement.
----------
Reverse:
Un reverse est un effet consistant à passer un son en marche arrière. Les premiers à utiliser cet effet en terme musical sont Pierre Henry et Pierre Schaeffer dans leur laboratoire du GRM. Il est très utilisé dans les musiques électroniques actuelles. Une fonction est même aujourd'hui incluse sur toutes les platines vyniles ainsi que dans tous les logiciels de Mao.
----------
Ride:
Cymbale de batterie de grande taille très utilisée dans les kits de batteries jazz ou funk.
----------
Riff:
Séquence de notes ou de rythmes courts généralement peu mélodique.
Le riff est répété régulièrement dans le morceau. C’est l’équivalent du motif classique.
-----------
Riff :
phrase mélodico-rythmique répétée régulièrement pendant un
morceau. Très usité sur la forme blues. Proviendrait de la forme responsoriale.
----------
Rim-shot:
Frappe d’une baguette de batterie faite sur le cerceau de la caisse claire.
----------
Rythme
Il détermine la durée des notes les unes par rapport aux autres: il est quantifié par une horloge interne ou pulsation, qui détermine des temps, ce qui permet de comptabiliser les différentes figures de notes
(même si une liberté peut se faire jour : récitatif; cadence; rubatos... ) .
Le rythme, la mélodie, le tempo et la nuance sont les quatre principaux éléments de la partition écrite.
---------


S


---------
Sample:
Un sample, ou échantillon, est un pattern stocké dans un sampler.
----------
Sampler:
Echantilloneur. Instrument électronique qui sert à stocker des sons.
Acte de stocker un son dans un sampler.
----------
Sampling:
Terme englobant les techniques d’utilisation du sampler.
----------
Scat : improvisation vocale se servant exclusivement d’onomatopées.
----------
Scratch:
Effet obtenu en jonglant avec un vynil sur une platine d'avant en arrière ce qui permet d'obtenir des sonorités nouvelles. Le Scratch est un art à part entière. De nombreuses techniques permettent d'obtenir des sons diffèrents comme le reverse par exemple (passer le disque à l'envers). verbe: scratcher.
----------
Section rythmique
Dans les groupes de musique apparentées au jazz (ou qui en sont dérivées), la section rythmique
désigne deux ou trois instruments plus spécialement chargés du rythme et de l'accompagnement des morceaux.
---------
Shouter (to shout = crier, acclamer) :
style expressif des chanteurs de blues des années 30-50,
intermédiaire entre le blues et le jazz, qui a influencé le
rythm & blues et les débuts du rock & roll (Jimmy Rushing, Joe Turner…)
-----------
Shuffle
Rythme spécial découlant d'un pas en usage dans les danses d'esclaves. C'est le rythme de la main gauche des pianistes de boogie woogie, ensuite transposé à la section rythmique tout entière. Les orchestres de Louis Jordan et Louis Prima faisaient un usage intensif du shuffle. Chez les batteurs, Sam Woodyard était un spécialiste de ce rythme. Aussi > figure rythmique ternaire provenant de la danse à claquettes, et
abondamment utilisé dans les premiers style de jazz, le boogie, et aussi le
blues. Accentuation très forte d’une formule de triolet exécuté de façon très
syncopé .
---------
Slam:
Forme d'expression libre où seul compte le texte. On peut résumer le verbe slamer à l'improvisation d'un texte poétique devant un public. Au commencement il n'y avait pas de musique sur le slam, seul le rythme des paroles étaient assimilables à une mélodie. De nos jours, le slam est très régulièrement utilisé comme un chant accompagné par une musique ce qui rend sa définition très floue. Un lien pour se documenter : http://sylvain.ardilly.free.fr/slam/histo.htm
----------
Slap
Utilisé majoritairement par les bassistes, le slap consiste à faire « claquer » une corde, soit par un effet de percussion avec le pouce, soit par avec un doigt en crochet qui vient soulever la corde perpendiculairement
à la table et la relâche vivement. Le slap classique désigne l'alternance de ces deux mouvements, avec un premier moment percussif et un second en tiré. Cet effet caractérise le son groove de la musique funk. Cette technique est également utilisée par les contrebassistes de jazz, et a été popularisée entre autres par le bassiste Marcus Miller.
--------
Smooth jazz
Le smooth jazz est une variante très accessible du jazz, utilisant des sonorités douces (smooth : doux, lisse en anglais), souvent avec un côté Jam du jazz et les influences de musique soul, funk et pop.
Le smooth jazz peut être instrumental ou chanté, l'instrumentation est très proche du jazz : une rythmique composée d'une batterie, d'une basse électrique, divers synthétiseurs, et un ou plusieurs instruments solistes. Le solo est tenu la plupart du temps par une guitare, mais aussi par des saxophones, flûtes, pianos ou bien rhodes. L'utilisation des synthétiseurs donne un aspect un peu rétro 1980's au son.
---------
Son:
« C’est une qualité qui caractérise, de façon globale, le résultat sonore que l’on obtient ; qui dépend largement des facteurs techniques (aux deux sens du mot : technologie et technique musicale), mais qui est appréciée en termes esthétiques. " DELALANDE, F. (mars 2001). Le son des musiques entre technologie et esthétique, Paris : INA-Buchet/castel, p.20
----------
Sound-system:
Représentation de D.J.s. Souvent associé aux fêtes Reggae. (syn. Rave pour la techno)
----------
Sideman :
musicien accompagnateur.
---------
Standard :
thème de jazz emprunté aux chansons populaires américaines.
Par extension, un morceau qui est devenu un classique
Un standard est un morceau qui est donc connu de tous les musiciens de jazz,
qui fait l'objet de nombreuses reprises et est joué lors des jam session.
---------
Stomp (frapper du pied) :
désigne un morceau exécuté sur un tempo élevé et dont les temps sont fortement accentués.
Très présent dans le ragtime, le blues, le jazz new-orleans, le piano stride et certaines
oeuvres du swing. Trouve son origine, quand (à l’inverse du shuffle) les danseurs marquaient
fortement les pas sur le sol.
--------
Stop Chorus :
Procédé consistant à arrêter l’accompagnement musical
durant un solo d’un musicien (voir break).
-------
Stop Time :
Procédé consistant à arrêter l’accompagnement musical durant
un solo en ne marquant plus que le premier temps de chaque mesure ou toute
les 2 mesures. Ceci permet de mettre en valeur un soloiste. Stop time et stop
chorus sont fréquemment employés dans la musique accompagnant les
danseurs de claquettes et dans bcp de style (blues, jazz, rock, rythm & blues.
-------
Stride :
jeu pianistique virtuose consistant à jouer de la main gauche une
basse sur les temps forts et un accord sur les temps faibles, la main droite
découpant la mélodie. Avec le stride « marche à grandes enjambées » apparut
une conception ternaire du rythme se substituant au binaire du ragtime.
Le stride (littéralement enjambement) est un style de piano, où, sur un morceau à 4 temps, la main gauche joue des notes de basses sur le 1e et le 3e temps, et des accords sur les 2e et 4e temps, pendant que la main droite joue une ligne mélodique (thème ou improvisation). Il est une des caractéristiques essentielles du ragtime « moderne » des années 1920.
--------
Superstructure
La superstructure est l’empilement de sept notes d’une gamme, en tierces successives. Ainsi, la superstructure va définir deux éléments essentiels.
Exemple :
- un mode (représenté par un arpège de 4 sons + ses extensions mélodiques) dont la qualité dépend du degré de départ de la superstructure.
- un accord de 4 sons + ses extensions harmoniques.
---------
Sweeping
Le sweeping ou sweep est une technique qui consiste à jouer des arpèges note à note, de façon fluide et très rapide, en se servant du médiator pour rendre le mouvement d'aller-retour le plus lié possible.
Le sweeping se base sur l'économie de mouvement de la main droite, qui ne joue pas l'arpège en aller-retour strict, mais réalise le mouvement descendant (aller) ou ascendant (retour) d'un seul tenant, c'est-à-dire sur toutes les cordes, tandis que la main gauche joue séparément, c'est-à-dire l'une après l'autre, chaque note sur une corde différente et contiguë. La difficulté réside en la parfaite synchronisation nécessaire du mouvement des deux mains afin que chaque note de l'arpège sonne distinctement et pleinement, comme une mélodie et non comme un accord.
----------
Swing (balancer) :
le mot swing est un terme clé du jazz utilisé dans deux sens différents :
>élément fondamental du jazz fondé sur le rythme.
>style de jazz dominant des années trente. Une des caractéristiques de l’ère
Swing fût l’apparition des grands orchestres.
--------


T


--------
Tablature
Une tablature est constituée de six lignes représentant les six cordes d'une guitare dans la position posée à plat sur les genoux cordes aiguës vers le haut. Les notes sont représentées par des numéros placés à même la ligne (la corde) représentant l'espace entre 2 frettes où placer le doigt. Le numéro zéro représente la note de la corde à vide.
---------
Tag
Petit rajout placé après un élément de la structure. Souvent la simple répétition des deux dernières mesures de la structure. Cela n'arrive qu'une seule fois par morceau
--------
Tapping
Le tapping consiste à frapper les cordes sur le manche plutôt que de les attaquer avec les doigts ou un médiator. Il est donc fait usage de techniques de la main gauche, avec la main droite (hammer-on, pull-off...). La main gauche conserve son rôle usuel, mais à l'aide de l'index droit (ou du majeur, voire du médiator), le guitariste vient frapper la corde vibrante à la hauteur d'une frette bien choisie. Répétée de façon précise, cette technique autorise des vitesses de jeu très impressionnantes.
--------
Tempo :
vitesse à laquelle s’exécute un morceau. Lent, medium, rapide …
--------
Ternaire
Un temps ternaire est un temps divisible en trois parties égales. Dans une musique ternaire, on joue généralement deux notes par temps, la première note dure deux tiers de temps et la deuxième note dure un tiers de temps. C'est ce déséquilibre de durée entre les notes d'un même temps qui donne une sensation particulière, la sensation de rebondissement.
En boogie quasiment chaque temps est décomposé en 2 notes dans le rapport 2/3-1/3 comme indiqué précédemment ce qui donne une sensation de rebondissement tonique.
En swing c'est quasiment un temps sur 2 qui est décomposé dans le rapport 2/3-1/3 ce qui donne une sensation de rebondissement nonchalant.
----------
Le thème
- Est une mélodie harmonisée. Il sert de matériel de départ pour l'improvisation.
Dans l'absolu, n'importe quel morceau peut servir de « thème » (standard de jazz, chanson populaire, musique de film, morceau classique...) donc de support à l'improvisation.
- Ensemble des motifs mélodiques d’un morceaux (thème principal, thème secondaire).
-----------
Tonique
Dans la musique tonale, la tonique est le premier degré d'une tonalité, et par conséquent des gammes majeures et mineures
On parle Gamme.
-----------
Tourneur
le tourneur, cherche et organise les tournées des artistes qu’il a sous contrat. Sa tâche est de préparer matériellement et techniquement les tournées pour les proposer aux salles ou promoteurs locaux.
----------
Turntable:
Platine tourne-disque. Le mot va être repris pour la création d’un mouvement de D.J.hip-hop : le turntablism.
--------
Trille
Le trille consiste à combiner deux hammer-on (trille montant) ou deux pull-off (trille descendant) pour enchaîner deux notes supplémentaires, en ne faisant intervenir qu'une seule fois la main droite.
--------
Triolet
C'est une division exceptionnelle du temps, formée d'un groupe de trois figures égales dont
la somme équivaut à deux figures identiques dans un temps normalement binaire.
Le triolet est signalé par le chiffre « 3 » placé au-dessus ou au-dessous du groupe concerné.
--------
Tunaround
(Tourner autour )> Succession d'accords suivante sur 2 mesures :
| I VI | II V | (par exemple, | C Am7 | Dm7 G7 | dans la tonalité de do majeur)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Turnaround
-------
Turntablism:
Le turntablism est un art créé par les DJs. Etre turntablist c'est être un musicien qui créé sa musique à partir de ses platines vynil. Pour mieux comprendre ce phénomène je vous conseil de regarder le film scratch. Le terme même est apparu en 1995 avec Dj Babu : "Ma définition d'un turntablist est une personne qui utilise des platines non pas pour jouer de la musique, mais pour manipuler des sons et créer de la musique." (Interview de Dj Babu par Christo Maccas, Palo Alto, CA, mai 1996). Dans les principales techniques du turntablist ont trouve : Le scratch et le beat-juggling.
--------
Turntablist:
utilisateur de platines vynils. " Le « turntablist » est une personne qui utilise des platines non pour jouer des disques mais pour manipuler le son et créer de la musique. " pour plus d'information consultez le site: http://www.turntablism.com
--------
Transition :
(SYN. interlude), passage reliant deux parties importantes d’un
morceaux (généralement deux thèmes). Peut aider à changer de climat, de
tempo, de tonalité ou à lancer un soliste.
---------
Tutti :
passage musical joué par tous les musiciens (souvent écrit)
Tutti d’orchestre .
--------
Two beat :
(SYN. Cut time et Alla breve) Mode d’accompagnement
rythmique de la basse et la batterie marquant les temps forts d’un 4/4
donnant une impression de 2/2.
--------


U


---------
Underground:
Se dit d’un mouvement artistique indépendant des circuits normaux du commerce et de la diffusion.
--------


V


--------
Vamp :
figure mélodico-rythmique répétée en ostinato. S’utilise soit en
introduction ou en coda, soit pendant tout un morceaux. Peut servir
aussi a amener une partie d’un morceaux ou l’entrèe d’un solo.
---------
Verse
Dans les chansons américaines de Broadway, on trouve souvent un premier thème, sorte d'introduction (parfois assez librement chantée, sans tempo). C'est le verse, qui précède le refrain, nommé chorus, qui, lui, contient la mélodie la plus connue.
---------
Vibrato
Outre l'utilisation du vibrato équipant certaines guitares (on appuiera alors sur la whammer bar vers les cordes pour obtenir un son plus grave et vers l'extérieur pour un son plus aigu, attention cependant à ne pas trop tirer au risque de casser des cordes et/ou le vibrato lui-même...):
On peut utiliser la main gauche pour obtenir le vibrato. Trois techniques sont possibles:
Le plus accessible est la vibration à partir du doigt tenant la note, en effectuant de petits bends rapides ou lents en fonction de l'effet désiré.
Puis on peut faire vibrer le poignet, ce qui a pour effet de faire vibrer la note plus rapidement.
Enfin, on peut faire vibrer la note en appuyant plus ou moins fort sur la corde à l'intérieur de la frette. Ceci permet d'avoir un vibrato très léger, mais peu efficace sur des frettes trop fines.
--------
Vocalese
Le Vocalese est l'art de transcrire des solos instrumentaux de jazz en y ajoutant des paroles. Inventé par le critique de jazz Leonard Feather, le Vocalese a atteint son apogée en 1957-1962. Les interprètes chantent en solo ou en groupe et sont accompagnés par une petite formation ou orchestre. Les auteurs / interprètes de Vocalese les plus connus sont Eddie Jefferson, Jon Hendricks et les Double Six.
---------
Voicing :
Dans un sens restreint, terme synonyme de renversement. La façon
dont les notes sont organisées au sein d’un accords. Au sens large, l’art
d’enchainer les accords les uns aux autres (SYN. harmonie).
--------


W


---------
Walking bass :
Hérité du piano boogie-woogie. Manière de jouer un
accompagnement à la contrebasse. Consiste à marquer une basse par temps.
Cela forme une ligne de basse cohérente avec l’harmonie donnant une
sensation de marche en avant (walk). Peut aussi être effectué par d’autres
instruments (voix, guit, pno, sax …)
--------
Walking-bass:
Ligne rythmique et mélodique d’accompagnement dans la musique jazz réalisée par un bassiste. Elle est de caractère rythmique simple car elle est composée généralement d’une note par temps. Elle est improvisée sur les arpéges de la grille harmonique.
---------
West coast
On appelle Jazz West coast (ou jazz de la côte ouest - des États-Unis), le jazz pratiqué en Californie par les musiciens, en majorité blancs, de cette région des États-Unis dans les années 1950, plus précisément entre 1952 et 1958. La grande concentration de musiciens dans cette région, due en grande partie au travail offert par les studios d'Hollywood alors en plein essor, permit l'éclosion d'une scène Jazz très active.
Si on peut contester l'existence d'une école West Coast au regard de la diversité des productions de ce courant, la majorité des critiques et amateurs reconnaissent cependant une certaine parenté esthétique, au-delà de l'unité historique et géographique, entre les acteurs du Jazz West Coast.
----------
Work song
Chant de travail, utilisé par les esclaves noirs pour rythmer leur travail. Ces chants utilisaient la structure soliste-chœur issus de la tradition africaine. Il s'agit avec le blues et le ragtime des origines du jazz.
–––––––––

.
Dernière édition par AllezAlainRockOn le 09 Fév 2013 15:35, édité 34 fois au total.
Artisanal mais gratos.
" L' Homme n'est kune rillettes ." ( Alain De Milly: Grand Philosophe et Poète Français )
/\ \_ /\ / /\/---♪-♫♫♪
Avatar de l’utilisateur
AllezAlainRockOn
 
Messages: 14065
Inscrit le: 21 Mars 2007 01:17
Localisation: Milly La Forêt

Re: LEXIQUE JAZZ et MUSIQUE.

Messagepar AllezAlainRockOn » 11 Fév 2012 22:06

Corrections de définitions ou Autres mots (innombrables) >> Bienvenus.
Artisanal mais gratos.
" L' Homme n'est kune rillettes ." ( Alain De Milly: Grand Philosophe et Poète Français )
/\ \_ /\ / /\/---♪-♫♫♪
Avatar de l’utilisateur
AllezAlainRockOn
 
Messages: 14065
Inscrit le: 21 Mars 2007 01:17
Localisation: Milly La Forêt

Re: LEXIQUE JAZZ et MUSIQUE.

Messagepar Aïesillouinemailledrimss » 12 Fév 2012 16:04

J'ai pas tout lu, mais la définition de "live" (Jouer en live c’est jouer en direct devant un public. Un concert live.) me parait réductrice (mais j'peux me tromper):
Parce que du coup l'album "live at Pompei" de pink floyd, (pas de public mais des musiciens qui joue sur une scène) c'est quoi?
Ahhh, si tous les gens du monde voulaient bien se tenir par la main... Ce serait bien plus facile pour les électrocuter.
http://www.myspace.com/michtology
Avatar de l’utilisateur
Aïesillouinemailledrimss
 
Messages: 619
Inscrit le: 05 Avr 2006 10:40
Localisation: Valence (26)

Re: LEXIQUE JAZZ et MUSIQUE.

Messagepar AllezAlainRockOn » 12 Fév 2012 21:34

(pas de public mais des musiciens qui joue sur une scène) c'est quoi?

Ben...oui, je comprend, mais "live" c'est en direct et en public ou "qui a été enregistré en public" ,
en principe,mais sans public dans des conditions "concert", on pourrait dire "live" > c'est un débat.

Voilà les traductions de l'adjectif >
En direct_vivant_vif_réel_en vie_dynamique_sur pied_actif_ardent.

T'as aussi "en live" > en étant présent au moment des faits, en vrai.
Mais là c'est pas réservé à la zique. @+
Artisanal mais gratos.
" L' Homme n'est kune rillettes ." ( Alain De Milly: Grand Philosophe et Poète Français )
/\ \_ /\ / /\/---♪-♫♫♪
Avatar de l’utilisateur
AllezAlainRockOn
 
Messages: 14065
Inscrit le: 21 Mars 2007 01:17
Localisation: Milly La Forêt

Re: LEXIQUE JAZZ et MUSIQUE.

Messagepar pfeuh » 13 Fév 2012 12:27

Yo,

Aïesillouinemailledrimss a écrit:Parce que du coup l'album "live at Pompei" de pink floyd, (pas de public mais des musiciens qui joue sur une scène) c'est quoi?

C'est l'exception qui confirme la règle. :arrow:

A+

Pfeuh
Les gros m'aiment bien parce que je suis gros, les cons m'aiment bien parce que je suis con, mais les gros cons ne m'aiment pas parce que ce sont des gros cons.
Avatar de l’utilisateur
pfeuh
 
Messages: 4015
Inscrit le: 05 Fév 2006 17:57
Localisation: Ebersheim

Re: LEXIQUE JAZZ et MUSIQUE.

Messagepar Aïesillouinemailledrimss » 13 Fév 2012 13:40

pfeuh a écrit:Yo,
C'est l'exception qui confirme la règle. :arrow:

A+

Pfeuh


c'est pas faux, je tatillonnais, promis je le ferai plus... :arrow: :arrow:
Ahhh, si tous les gens du monde voulaient bien se tenir par la main... Ce serait bien plus facile pour les électrocuter.
http://www.myspace.com/michtology
Avatar de l’utilisateur
Aïesillouinemailledrimss
 
Messages: 619
Inscrit le: 05 Avr 2006 10:40
Localisation: Valence (26)

Re: LEXIQUE JAZZ et MUSIQUE.

Messagepar AllezAlainRockOn » 13 Fév 2012 14:22

c'est pas faux, je tatillonnais, promis je le ferai plus...

mais non Aïesillou ct une bonne remarque.
Artisanal mais gratos.
" L' Homme n'est kune rillettes ." ( Alain De Milly: Grand Philosophe et Poète Français )
/\ \_ /\ / /\/---♪-♫♫♪
Avatar de l’utilisateur
AllezAlainRockOn
 
Messages: 14065
Inscrit le: 21 Mars 2007 01:17
Localisation: Milly La Forêt

Re: LEXIQUE JAZZ et MUSIQUE.

Messagepar all of moi » 13 Fév 2012 14:44

Quelques idées de rajouts :

- anatole
- pompe (pas à vélo)
- django :D
- harmonie
- grille d'accords

voilou, bon courage :D
"Contentons-nous de faire réfléchir, n'essayons pas de convaincre" Georges Braque
Avatar de l’utilisateur
all of moi
 
Messages: 1695
Inscrit le: 19 Sep 2007 09:21
Localisation: manche

Re: LEXIQUE JAZZ et MUSIQUE.

Messagepar AllezAlainRockOn » 13 Fév 2012 16:14

done and more all of moi ( merci)
Artisanal mais gratos.
" L' Homme n'est kune rillettes ." ( Alain De Milly: Grand Philosophe et Poète Français )
/\ \_ /\ / /\/---♪-♫♫♪
Avatar de l’utilisateur
AllezAlainRockOn
 
Messages: 14065
Inscrit le: 21 Mars 2007 01:17
Localisation: Milly La Forêt

Re: LEXIQUE JAZZ et MUSIQUE.

Messagepar Joli Gadjo » 13 Fév 2012 17:59

Tu devrais demander aux admins de mettre ca dans que differente section, comme la majorite de ta prose. Dans 2 jours ca sera enterre en page 2.
Je commence a me demander si il faudrait pas creer une section : "la guitarrre a Alain". J'imagine que tout le boulot qu'il fait doit interesser certaines personnes, et merite peut etre une rubrique specializee. :aclame:
-JG
Avatar de l’utilisateur
Joli Gadjo
 
Messages: 1310
Inscrit le: 14 Fév 2007 15:42

Re: LEXIQUE JAZZ et MUSIQUE.

Messagepar roger pils » 13 Fév 2012 18:45

salut
comme terme technique: apogiature,bend.
Au sujet du jazz: be bop, hard bop; west coast.
Sympa comme idee de lexique.
roger pils
 
Messages: 519
Inscrit le: 20 Déc 2011 19:47
Localisation: VAR

Re: LEXIQUE JAZZ et MUSIQUE.

Messagepar Mick Tarbot » 13 Fév 2012 19:15

.
Dernière édition par Mick Tarbot le 14 Fév 2012 23:45, édité 1 fois au total.
Mick Tarbot
 
Messages: 3460
Inscrit le: 02 Sep 2009 18:44

Re: LEXIQUE JAZZ et MUSIQUE.

Messagepar Joli Gadjo » 13 Fév 2012 20:30

C'est toi qui a deja cree ca :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Terminologie_du_jazz

Sinon, tu devrais participer a l'elaboration de cette page pour que le monde en profite.
-JG
Avatar de l’utilisateur
Joli Gadjo
 
Messages: 1310
Inscrit le: 14 Fév 2007 15:42

Re: LEXIQUE JAZZ et MUSIQUE.

Messagepar AllezAlainRockOn » 14 Fév 2012 01:36

Joli Gadjo a écrit:C'est toi qui a deja cree ca :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Terminologie_du_jazz

Sinon, tu devrais participer a l'elaboration de cette page pour que le monde en profite.

Non mais c dans les sources citées en tête de post.
Et si on tente de compléter ou de rassembler un lexique sur ce forum,
c'est pour que tout le monde en profite. (un jour sur un wiki, bah pk pas) @+

J'imagine que tout le boulot qu'il fait doit interesser certaines personnes,
Tu crois ?
penses tu..... moi intéresser ?
---------------------
Artisanal mais gratos.
" L' Homme n'est kune rillettes ." ( Alain De Milly: Grand Philosophe et Poète Français )
/\ \_ /\ / /\/---♪-♫♫♪
Avatar de l’utilisateur
AllezAlainRockOn
 
Messages: 14065
Inscrit le: 21 Mars 2007 01:17
Localisation: Milly La Forêt

Re: LEXIQUE JAZZ et MUSIQUE.

Messagepar AllezAlainRockOn » 14 Fév 2012 01:47

roger pils ,swing 35, Mick Tarbot > c'est noté.
-------
édit > Done.
Artisanal mais gratos.
" L' Homme n'est kune rillettes ." ( Alain De Milly: Grand Philosophe et Poète Français )
/\ \_ /\ / /\/---♪-♫♫♪
Avatar de l’utilisateur
AllezAlainRockOn
 
Messages: 14065
Inscrit le: 21 Mars 2007 01:17
Localisation: Milly La Forêt

Re: LEXIQUE JAZZ et MUSIQUE.

Messagepar yves » 14 Fév 2012 14:11

Rabouiner !
yves
 
Messages: 221
Inscrit le: 22 Août 2006 12:37

Re: LEXIQUE JAZZ et MUSIQUE.

Messagepar AllezAlainRockOn » 14 Fév 2012 16:59

oki :wink: C fait
Artisanal mais gratos.
" L' Homme n'est kune rillettes ." ( Alain De Milly: Grand Philosophe et Poète Français )
/\ \_ /\ / /\/---♪-♫♫♪
Avatar de l’utilisateur
AllezAlainRockOn
 
Messages: 14065
Inscrit le: 21 Mars 2007 01:17
Localisation: Milly La Forêt

Re: LEXIQUE JAZZ et MUSIQUE.

Messagepar AllezAlainRockOn » 17 Fév 2012 22:22

voilà, marrant à plus d'un ton, ça frotte pas, ça fait guili :wink:
Artisanal mais gratos.
" L' Homme n'est kune rillettes ." ( Alain De Milly: Grand Philosophe et Poète Français )
/\ \_ /\ / /\/---♪-♫♫♪
Avatar de l’utilisateur
AllezAlainRockOn
 
Messages: 14065
Inscrit le: 21 Mars 2007 01:17
Localisation: Milly La Forêt

Re: LEXIQUE JAZZ et MUSIQUE.

Messagepar AllezAlainRockOn » 19 Fév 2012 22:45

swing 35 a écrit:C'est quoi la cage?

:applause:
----

Système CAGED Guitar >
http://www.cagedguitarsystem.net/
Artisanal mais gratos.
" L' Homme n'est kune rillettes ." ( Alain De Milly: Grand Philosophe et Poète Français )
/\ \_ /\ / /\/---♪-♫♫♪
Avatar de l’utilisateur
AllezAlainRockOn
 
Messages: 14065
Inscrit le: 21 Mars 2007 01:17
Localisation: Milly La Forêt

Re: LEXIQUE JAZZ et MUSIQUE.

Messagepar AllezAlainRockOn » 19 Fév 2012 23:50

C 'est un système de visualisation photographique du manche comme un autre.
C'est très bien du reste. Tu photographies une tonalité et tu décales. Les arpèges ou les triades ou même travailler depuis les positions d'accords sont des approches photographiques également.
Toutes les panoplies photographiques sont valables à mon avis.
Elles multiplient les angles d' attaques de phrases par des positionnement différents
de la "caméra musicale" .
Les correspondances, le lien, le liant, se font petit à petit au fil du "travail" et du jeu.
On découvre le labyrinthe, le château et ses entrées secrètes peu à peu.
Artisanal mais gratos.
" L' Homme n'est kune rillettes ." ( Alain De Milly: Grand Philosophe et Poète Français )
/\ \_ /\ / /\/---♪-♫♫♪
Avatar de l’utilisateur
AllezAlainRockOn
 
Messages: 14065
Inscrit le: 21 Mars 2007 01:17
Localisation: Milly La Forêt

Suivant

Retour vers Théorie et technique



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité